Accueil / A la Une / « L’Afrique n’a pas besoin d’aumône », le discours percutant de Tshisekedi à la tribune de l’ONU

« L’Afrique n’a pas besoin d’aumône », le discours percutant de Tshisekedi à la tribune de l’ONU

Partagez ceci :

Premier chef d’État africain à s’exprimer du Haut de la tribune de la 76e session de l’Assemblée Générale des Nations-Unies mardi 21 septembre 2021, le président en exercice de l’Union africaine (UA), Félix Tshisekedi, a fait savoir que que grâce à ses richesses et son potentiel, le continent n’a nullement besoin de tendre la main mais plutôt des partenariats constructifs et gagnant-gagnants.

« L’Afrique n’a pas besoin d’aumône, elle se bat pour conquérir des espaces de liberté et d’action dans un monde toujours en compétition, afin de se forger un destin meilleur et d’apporter davantage sa contribution au progrès général de l’humanité. Elle souhaite désormais des partenariats constructifs et gagnant-gagnants, pour mettre en valeur ses fabuleuses richesses naturelles, se doter d’infrastructures de développement et améliorer les conditions de vie de ses populations », a-t-il indiqué.

Le dirigeant de la RDC également abordé la situation économique, sanitaire et sécuritaire du continent africain.

Par ailleurs, pointe le dirigeant de la RDC, « l’Afrique a également besoin de la stabilité au niveau de ses institutions politiques ».

« L’atteinte de ces objectifs exige des institutions politiques fortes et stables, les politiques publiques adéquates, la bonne gouvernance et l’intégration régionale. Ni les capacités ni les ressources naturelles ne font défaut pour ce faire », a déclaré Félix Tshisekedi.

Dans son discours, le Président Félix Tshisekedi a invité les Nations-Unies à prendre avec beaucoup de considération la question du terrorisme en Afrique.

“Si la Communauté des Nations minimise le danger que représente la propagation du Djihadisme en Afrique, si elle n’adopte pas une stratégie globale et efficace, les plaies ouvertes d’ici continueront à se métastaser jusqu’à faire jonction et devenir une menace réelle pour la paix”, a-t-il insisté.

A rappeler que les travaux de cette 76è session ordinaire de l’Assemblée Générale des Nations Unies ont été axés sur le thème : « Miser sur l’espoir pour renforcer la résilience afin de se relever de la Covid-19, reconstruire durablement, répondre aux besoins de la planète, respecter les droits des personnes et revitaliser l’organisation des Nations Unies”.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »