Accueil / A la Une / Le boom des bitcoins en Afrique : une alternative aux systèmes bancaires classiques ?

Le boom des bitcoins en Afrique : une alternative aux systèmes bancaires classiques ?

Partagez ceci :

Terreau fertile pour les bitcoins, l’Afrique connait depuis quelques années un nombre de plus en plus croissant des utilisateurs de la cryptogamie. La pandémie a même donné un coup d’accélérateur à cette monnaie numérique sur le continent mais aussi en Amérique latine et en Asie du Sud voire dans les pays occidentaux. Au point où les échanges de bitcoins sont devenus une alternative valable aux systèmes bancaires, selon deux chercheurs en finance: Francesc Rodriguez Tous et Angela Gallo.

C’est une évidence. L’appétit pour les crypto-actifs augmente et les risques associés ne sont pas encore réglementés, même si les gouvernements se montrent méfiants.

Les bitcoins facilitent des transferts d’argent entre l’Afrique et sa diaspora, en temps réel et en termes de coûts.

Cet état de fait a accéléré l’adoption du bitcoin au Nigeria et au Kenya, qui figurent parmi les premiers utilisateurs de cette cryptomonnaie dans le monde.

Les crypto-investissements se généralisent également au Brésil.

A en croire le Le Monde, « le volume des échanges de bitcoins a quadruplé depuis le début de la pandémie, et les artistes numériques découvrent l’utilité des NFT pour vendre leurs œuvres ».

« À tel point que la majeure partie du trafic sur les plates-formes de cryptomonnaies se concentre en Amérique latine, en Afrique et en Asie du Sud. Le Vietnam, l’Inde et le Pakistan sont en tête sur le podium de l’adoption des crypto-actifs ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »