Home / A la Une / Le groupe Bolloré plombe-t-il l’économie africaine ?

Le groupe Bolloré plombe-t-il l’économie africaine ?

Partagez ceci :

Au Cameroun, les recettes douanières au port autonome de Douala sont passées de 2,5 milliards à 22 milliards en 30 jours, après le départ du groupe Bolloré, rapporte le site Afropolitis.com.

Après avoir rompu son partenariat avec le groupe Bolloré et a assuré la gestion du port autonome de Douala, l’Etat camerounais a mobilisé 22 milliards là où « l’expertise de Bolloré ne permettait de récolter que 2,5 milliards de recettes sur la même période, soit un manque de 19,5 milliards pour le plus grand port d’Afrique centrale ».

Précisons que le groupe Bolloré a géré ce port pendant 15 années. On peut donc imaginer ce que le Cameroun aura perdu en termes de « recettes financières, d’expériences et de développement d’expertises locales, de capacités d’investissement dans les infrastructures etc… »

Et si l’on multipliait ce montant par le nombre de ports en Afrique dont le groupe a la concession depuis 2 décennies… D’autres pays africains devraient prendre exemple sur le Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »