Accueil / A la Une / L’opinion publique très divisée sur la suppression de la dot au Gabon

L’opinion publique très divisée sur la suppression de la dot au Gabon

Partagez ceci :

Dans plusieurs pays africains, la dot scelle le mariage coutumier ou traditionnel. Selon les us et coutumes, la famille du fiancé offre des présents en espèces ou en nature à celle de la fiancée. Cependant, cette tradition est en train de perdre tout son sens.

La Fédération nationale des syndicats de la culture et des arts plaide pour la suppression de la dot au Gabon parce qu’elle devient de plus en plus chère, donnant l’impression que cette tradition est devenue comme une « vente » de la future mariée.

Cette proposition a causé un véritable tollé sur les réseaux sociaux bien qu’une loi de 1963 interdise la dot au Gabon. Les contrevenants risquent jusqu’à un an de prison et une amende de 360 000 francs CFA (environ 548 euros).

Alors que certains considèrent la dot comme un frein au mariage des jeunes et approuvent donc sa suppression, d’autres par contre y tiennent parce qu’elle fait partie de la tradition.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »