Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Mali: une campagne présidentielle sous haute surveillance !

Mali: une campagne présidentielle sous haute surveillance !

Partagez ceci :

Depuis plusieurs heures, le Mali est rentré « timidement » en pleine messe électorale. Pour un scrutin considérée comme le 6è du genre, depuis le début du multipartisme en 1992,  les attentes en cette élection présidentielle sont énormes.

Au total 24 candidats sont en lice. Ils devront tout au long de la campagne dévoiler leur programme pour épater et rallier la population à leur cause. On dénombre plus de 8 millions d’électeurs sur la liste électorale.

Le gouvernement assure mettre à disposition tous les moyens pour une réussite effective du processus. Ainsi, la sécurité a été renforcée au moment où les attaques djihadistes se font de plus en plus fréquentes, notamment à Gao au nord du pays.

Sidiki Samaké, le gouverneur de Gao assure toutefois que l’administration est en place et fait son travail : « On est dans la phase de distribution des cartes. Même si cette phase est un peu ralentie, la distribution se fait quand même et avance petit à petit. Nous avons pris la disposition pour que cela puisse continuer et ça continue».

Près de 30.000 membres des forces de sécurité et de défense ont été mobilisées sur toute l’étendue du territoire pour “sécuriser les candidats sur le terrain et les opérations de vote”, selon le ministère de l’Intérieur, rapportent plusieurs sources locales.

Dans un communiqué, l’on apprend que la Mission d’observation électorale de l’UE annonce également la présence de 80 observateurs de l’Union Européenne pour le 29 juillet, date du scrutin.

Même si les débuts de la campagne est sans engouement, les candidats comptent différemment sur leurs partisans et d’autres voix fortes du Mali tels que les artistes, les chefs religieux et les hommes d’affaires pour ne citer que ceux là.

Le président Ibrahim Boubacar Keita briguera-t-il un autre mandat ? Qui parmi les 23 candidats pourra lui succéder ? La réponse à ces interrogations ne sera connue qu’après le passage aux urnes le 29 juillet prochain.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »