Home / Pays / Afrique de l’Ouest / Blé Goudé: l’ancien détenu de la Haye plus conciliant que belliqueux
(FILES) - A file picture taken on March 27, 2014 in The Hague shows Ivorian ex-president's right-hand man Charles Ble Goude smiling while at the courtroom of the International Criminal Court (ICC) for his initial appearance. The leader of the so-called "Young Patriots", a fanatical group of president Laurent Gbagbo supporters, will be tried for crimes against humanity, announced the International Criminal Court on December 11, 2014 in the Hague, for his alleged role in a deadly post-election standoff three years ago. AFP PHOTO / POOL / MICHAEL KOOREN

Blé Goudé: l’ancien détenu de la Haye plus conciliant que belliqueux

Partagez ceci :

Depuis son élection à la présidence du Cojep, Charles Blé Goudé poursuit sa lancée politique et médiatique. L’ancien aide de camp de Laurent Gbagbo, qui s’est prononcé le 02 septembre sur l’actualité sociopolitique de son pays, la Côte d’Ivoire, se pose en homme visiblement plus rassembleur qu’un va-t-en-guerre.

Pour le bien de la Côte d’ivoire, il faudrait d’après l’ancien détenu de la Haye, que les tenants des différents partis politiques fassent table rase de leur appartenance pour discuter autour d’une même table.


« Moi, je veux voir Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara, Soro Guillaume, Henri Konan Bédié mettre leurs ambitions politiques de côté et dire ensemble que nous voulons faire campagne pour la cohésion sociale », a déclaré ce dernier qui se dit ouvert à tout parti politique qui présente un projet social fiable.

Toutefois, Blé Goudé est revenu sur ce désir le plus ardent de rejoindre sa patrie. Annoncé en Côte d’ivoire avec son mentor depuis leur libération, ce retour reste encore une probabilité.

« Je suis ivoirien, je ne suis pas Hollandais, ma place est en Côte d’ivoire et non pas ailleurs. Pour moi, la vie politique ne se limite pas aux élections présidentielles. Le seul projet que j’ai en ce moment, c’est de servir d’instrument pour la paix en Côte d’ivoire. La Côte d’Ivoire a besoin que ses fils se retrouvent », a déclaré l’aide de camp de l’ancien président Laurent Gbagbo.

Traduction »