Home / Africa top success / Maroc/Violences contre les femmes : 15% d’entre elles sont mariées

Maroc/Violences contre les femmes : 15% d’entre elles sont mariées

Partagez ceci :

Le monde célèbre chaque année la journée du 25 Novembre, coïncidant avec la journée mondiale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Même dans les pays Arabes et musulmans, cette date ne passe pas inaperçue, d’où sa célébration par des journées de sensibilisations pour faire face à ce phénomène de la violence contre les femmes.

La plupart des femmes violentées sont celles qui sont issues des familles conservatrices, où le constat fait par les psychologues, les sociologues et autres spécialistes fait que certaines femmes sont tabassés ou violentées par des membres de leurs familles.

Au Maroc, le constat fait et que pas moins de 15% des femmes marocaines connaissent des violences de tout genre. Des femmes mariées âgées de 15 à 45 ans, sont donc victimes de violences. C’est d’ailleurs le même constat fait par  le ministère de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social.

Selon un journal marocain qui cite la conférence de presse organisée lundi, quelque 80.000 Marocaines ont été victimes de violence en 5 ans, soit de 2012 et 2017. Des chiffres qui ont été communiqués à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, célébrée dans le monde chaque année le 25 novembre.

Ces violences ne concernent pas l’intérieur de foyer mais les agressions subies dans les espaces publics ou dans la rue, précise la publication. D’ailleurs, c’est notifiés que ce ne sont pas seulement les femmes mariées qui sont violentées, mais aussi les filles qui sont encore célibataires. Des fois, la violence exercée sur ces femmes est venue des frères, des parents.

Dans ce cas de figure, certains avancent même que les femmes sont souvent trop arrogantes et n’écoutent pas leurs maris, préférant faire face, et cela engendrerait la violence dans tous ses aspects, agressions verbales ou physiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »