Home / A la Une / Mathurin Kamdem : le cerveau du Douala Grand Mall !

Mathurin Kamdem : le cerveau du Douala Grand Mall !

Partagez ceci :

Mathurin Kamdem est un opérateur économique qui reste un exemple d’audace pour beaucoup. Le Camerounais, après avoir passé vingt-trois ans chez Bouygues Construction, a décidé de raccrocher pour donner vie à son projet, le Douala Grand Mall.

Dès 2013, ce diplômé de l’Ecole des hautes études d’ingénieur de Lille (France), a eu l’idée du plus grand centre commercial d’Afrique centrale. La première phase inaugurée en février dernier a fait parler dans les médias en raison de la singularité du Douala Grand Mall.

« En quittant Bouygues Construction, j’étais porté par l’exaltant rêve de développer dans les villes principales de mon pays, des infrastructures significatives, qui leur apporteraient un renouveau au plan social, économique et urbain. J’étais convaincu de pouvoir déployer mes compétences et les expériences engrangées, pour élaborer des projets de grande échelle, en agrégeant les nombreuses ressources nécessaires à leur réalisation » a-t-il récemment confié à l’agence Ecofin.

Cette gigantesque infrastructure plus d’une centaine de boutiques, allie commerce et divertissement.

« L’idée précise du Douala Grand Mall and Business Park a germé dans ma tête dès que j’ai remarqué que les développements des centres commerciaux à Douala et Yaoundé restaient timides en quantité, en taille et même en qualité. Pas assez audacieux pour des villes qui sont aujourd’hui les plus grandes métropoles d’Afrique centrale. J’ai alors entrepris de m’investir dans ce secteur et cherché à fédérer autour de moi, progressivement, le panel de partenaires techniques, stratégiques et financiers nécessaires pour conduire un tel projet. Je suis heureux d’observer aujourd’hui que la réalisation de la première phase de ce projet ait pu contribuer à nous décomplexer davantage, nous entrepreneurs africains, et à nous faire croire davantage en nos capacités » a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »