Accueil / Country / West Africa / Togo / Mousson au Togo : que risque-t-on lorsqu’il fait froid ?

Mousson au Togo : que risque-t-on lorsqu’il fait froid ?

Partagez ceci :

Un vent tropical relativement frais souffle au Togo depuis quelques semaines déjà. La période de mousson est souvent synonyme d’aggravation de maladies cardiovasculaires et respiratoires (bronchite chronique, asthme, drépanocytose …). Une trop grande exposition au froid pourrait causer de graves conséquences sur la santé. Voici quelques conseils pour se protéger du froid, essentiellement utiles pour des personnes fragiles.

Changez vos habitudes vestimentaires

En période de grand froid, il est souhaitable de bien se couvrir, de superposer plusieurs couches, plutôt que de se contenter d’un seul gros pull. Cependant, les vêtements serrés qui gênent la circulation sanguine sont à éviter. Certaines parties du corps sont à protéger tout particulièrement : tête, cou et mains, ainsi que le nez ou la bouche (au grand merci à la Covid-19 pour le port du cache-nez pour respirer un air moins froid).

Pour protéger les extrémités (mains, pieds) qui refroidissent plus vite, porter des gants et des chaussures fermées.

Il ne sert à rien de trop manger

Le froid stimule la faim. Manger équilibré oui ! Mais, le froid ne doit pas servir d’excuse pour se gaver de biscuits au chocolat et autres douceurs ! Une nourriture équilibrée (et de préférence chaude) suffira à assurer les besoins énergétiques.

Buvez suffisamment

L’air froid a tendance à dessécher les muqueuses, il faut donc veiller à bien s’hydrater. Privilégiez les boissons chaudes, elles peuvent être agréables et réconfortantes, mais elles ne réchauffent pas plus qu’un simple verre d’eau. Evitez l’alcool, il donne simplement une fausse sensation de chaleur.

Prenez soin des plus vulnérables

Les bébés, les très jeunes enfants et les personnes âgées sont particulièrement vulnérables aux effets du froid.

Soyez à l’écoute de votre corps

Les frissons sont une « seconde ligne de défense » de l’organisme face au froid, les fibres musculaires superficielles se contractant pour accroître la production de chaleur. Leur apparition signale donc que l’organisme peine à réguler la température interne. Quand les frissons apparaissent, il est temps de rentrer ou de se couvrir !




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »