Home / A la Une / Niger : des élections qui consacrent une alternance démocratique ?

Niger : des élections qui consacrent une alternance démocratique ?

Partagez ceci :

Le président sortant Mahamadou Issoufou n’a pas pu briguer un troisième mandat en raison d’un double verrou constitutionnel. Une trentaine de candidats sont en lice pour briguer la magistrature suprême.

Des régionales et des locales mais aussi des élections présidentielle et législative sont organisées en cette fin d’année au Niger. Après ses deux mandats, le président sortant Mahamadou Issoufou a décidé de se retirer en respect de la Constitution du pays contrairement à certains de ses homologues qui n’hésitent pas à sauter le verrou constitutionnel.

On peut dire à cet effet que ce sont les premières élections qui doivent consacrer une alternance démocratique dans le pays depuis l’indépendance. Les trois coups d’Etats en 1996, 1999 et 2010 ont entravé le processus démocratique enclenché.

Trente candidats se présentent à l’élection présidentielle du 27 décembre 2020, un nombre important, une première dans l’histoire du pays. Le dernier scrutin présidentiel de 2016 n’en comptait que la moitié.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »