Accueil / A la Une / Paris-Alger : vers un partenariat plus dense, après des mois de tensions diplomatiques

Paris-Alger : vers un partenariat plus dense, après des mois de tensions diplomatiques

Partagez ceci :

Après des mois de tensions diplomatiques, une nouvelle ère est en passe de s’ouvrir sur les relations entre la France et l’Algérie. Paris et Alger confirment leur volonté de « densifier » leur partenariat renouvelé. C’est à l’issue d’une visite officielle de deux jours à Alger, de la Première ministre française, d’Elisabeth Borne, accompagnée d’une quinzaine de ministres français. L’ambition est de poursuivre le réchauffement entre les deux pays.

« C’est une étape pour bâtir des coopérations plus denses encore entre la France et l’Algérie », à en croire la cheffe du gouvernement français. 

Elle a évoqué trois piliers principaux « pour ce partenariat renouvelé »: l’économie pour « développer le commerce, l’innovation et créer des emplois »; la mobilité et les visas; et la jeunesse via des coopérations éducative et culturelle accrues.

Cette visite « ancre une nouvelle dynamique et un cycle durable qui profitera à nos deux peuples et à leur jeunesses », a déclaré la Première ministre française lors d’une conférence de presse commune avec son homologue. Cette rencontre intergouvernementale est donc surtout un pas de plus vers le réchauffement entre Paris et Alger. Un premier rendez-vous très politique, timide mais positif, censé acter la fin de la brouille.

En revanche, souligne la Première ministre, peu d’avancées sur les questions qui fâchent. Matignon avait prévenu : Elisabeth Borne se concentrera sur les sujets consensuels, rappelle notre envoyé spécial à Alger, Julien Chavanne.

Pas d’accord donc sur un assouplissement des visas. Paris attend toujours qu’Alger accélère sur le retour de ses ressortissants expulsés. Mais la Première ministre française l’assure, le dialogue va continuer entre les deux pays.

« Ces échanges progressent. Je suis très confiante sur le fait qu’ils pourront déboucher rapidement. »




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »