Umalis Group
Home / A la Une / Racisme: le cri de cœur de Lukaku qui relance le débat

Racisme: le cri de cœur de Lukaku qui relance le débat

Partagez ceci :

Le racisme contre toute attente continue sa progression malgré les multiples campagnes. Une progression qui s’amplifie dans le monde du football, où malgré leur talent, effort et exploit, les joueurs dits « de couleurs » sont toujours victimes de dénigrement.


La dernière victime en date est le belge Romelu Lukaku, qui le 1er septembre dernier à Cagliari, lors d’un match n’a pas pu échapper au “cris de singe”.

En effet, les cris ont retenti au moment où Lukaku s’apprêtait à frapper un penalty pour l’Inter, un penalty qui donnera l’avantage à son club. Pour le joueur, choqué que ces faits persistent au 21ème siècle, il faut que tous les acteurs s’unissent pour mettre fin au racisme sous toutes ses formes.

« Nous sommes en 2019 et au lieu d’avancer, nous reculons. Et je pense qu’en tant que joueurs, nous devons nous unir et prendre position face à ce problème afin de garder ce sport propre et agréable pour tous. De nombreux joueurs ont souffert d’abus racistes ce dernier mois. Ça a été mon cas aussi hier. Le foot est un jeu dont tout le monde doit profiter et nous ne devrions accepter aucune forme de discrimination susceptible de faire honte à notre sport. Les plates-formes de réseaux sociaux doivent également travailler plus, avec les clubs, parce que chaque jour, il y a au moins un commentaire raciste sous un post d’une personne de couleur. On le dit depuis des années et il n’y a toujours rien de fait », a écrit Lukaku son compte Instagram, tel que rapporté par l’AFP.


Très rapidement après l’incident, le club a promis des actions contre ces genres de dérives et à affirmer sa ferme intention d’identifier et d’exclure les auteurs. Sauf qu’il faut souligner que ce n’est pas le premier joueur à être victime de racisme sur ce même terrain de Cagliari Calcio.

Traduction »