Accueil / Africa top success / Somalie: Hamza Barre a encore quelques jours pour former son gouvernement

Somalie: Hamza Barre a encore quelques jours pour former son gouvernement

Partagez ceci :

En Somalie, le parlement a convenu lundi de donner plus de temps au Premier ministre Hamza Abdi Barre pour former un gouvernement, un mois après sa nomination dans la nation troublée de la Corne de l’Afrique.

Barre devait initialement nommer un cabinet dans les 30 jours suivant sa nomination le 25 juin, mais a déclaré que les retards étaient dus au processus électoral prolongé du pays qui a culminé en mai avec la sélection de Hassan Sheikh Mohamud comme président.

« Afin de former un (…) gouvernement équilibré, il est nécessaire que je consacre suffisamment de temps à des consultations avec divers politiciens du pays et la société civile« , a déclaré Barre dans un communiqué publié lundi.

Les observateurs ont exprimé l’espoir que la présidence de Mohamud tirera un trait sur une crise politique qui a anéanti le régime de son prédécesseur Mohamed Abdullahi Mohamed, mieux connu sous le nom de Farmajo, et a menacé de replonger la Somalie dans un chaos violent. 

Barre s’est engagé à établir un gouvernement dans les 10 jours suivant l’approbation de la prolongation par le parlement.

« Le Premier ministre a demandé une prolongation de 10 jours, et cela semblait crédible car (…) le Premier ministre est en consultation avec d’autres parties prenantes« , a déclaré aux journalistes Mohamed Dhabancad, l’un des législateurs.

Le nouveau gouvernement devra faire face à une multitude de défis, notamment une famine imminente et une insurrection islamiste écrasante.

Une sécheresse paralysante dans la Corne de l’Afrique a laissé environ 7,1 millions de Somaliens – près de la moitié de la population – luttant contre la faim, dont plus de 200 000 au bord de la famine, selon les chiffres de l’ONU.

Al-Shabaab, lié à Al-Qaïda, continue également de montrer ses muscles en menant des attaques meurtrières, soulignant la tâche difficile qui attend les nouveaux dirigeants du pays. 

Les militants ont été chassés de la capitale Mogadiscio en 2011 par une force de l’Union africaine, mais contrôlent toujours des pans entiers de la campagne et frappent fréquemment des cibles civiles et militaires.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »