Home / A la Une / Soudan : difficile recouvrement des avoirs volés par el-Béchir

Soudan : difficile recouvrement des avoirs volés par el-Béchir

Partagez ceci :

Les autorités de transition soudanaises sont engagées dans le recouvrement des biens mal acquis de l’ex-président Omar el-Béchir et de son entourage. Mais beaucoup de ces avoirs volés seront difficiles à récupérer, estiment les experts.

“Les premières estimations indiquent que la valeur des biens fonciers et immobiliers illégalement acquis par les hommes de l’ancien régime oscille entre 3,5 et 4 millions de dollars” (3,1 à 3,6 millions d’euros), a estimé Salah Manaa, porte-parole du comité de lutte contre la corruption, qui a entamé ses travaux en décembre.

“Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg”, a-t-il précisé en ajoutant que le comité, qui travaille sous la houlette du gouvernement militaro-civil mis en place en août 2019, n’avait “pas encore pu mettre la main sur les liquidités”.

Arrivé au pouvoir en 1989 après un coup d’Etat, Omar el-Béchir a été déposé par l’armée en avril 2019, après quatre mois de manifestations populaires déclenchées par une mesure de triplement du prix du pain.

Condamné en décembre à deux ans d’emprisonnement pour corruption, l’ancien autocrate est aujourd’hui détenu dans la prison de Kober, à Khartoum.

Selon une source proche du dossier, le comité anticorruption a reçu “une grande quantité de documents transférés dans trois camions”, qui seront “scrupuleusement étudiés”.

Depuis sa création, l’organe a saisi des hôtels, des centres commerciaux, des exploitations agricoles et des centaines de biens immobiliers mal acquis par l’ex-président et son entourage, dont ses anciens ministres des Affaires étrangères et de la Défense, Ali Karti et Abdelrahim Mohamed Hussein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »