Accueil / Projets / Togo: la JCI Lomé Flamboyant s’engage pour zéro paludisme à Klobatémè

Togo: la JCI Lomé Flamboyant s’engage pour zéro paludisme à Klobatémè

Partagez ceci :

Comment éviter le paludisme ? Comment se faire traiter ? Quels sont les ravages que fait le paludisme dans nos communautés aujourd’hui ? Tel est le contenu du message de la délégation de la Jeune Chambre Internationale Lomé Flamboyant à l’endroit des élèves de Klobatèmé ce début weekend.

C’est la cour du Chef du village de Klobatèmé qui a abrité cette séance de sensibilisation qui rentre dans le cadre de l’exécution du projet nommé « Togo sans paludisme » que la Jeune Chambre Internationale à travers son organisation locale la Jeune Chambre Internationale Lomé Flamboyant a initié depuis plusieurs années déjà.

En face des élèves, des parents et des autorités traditionnelles, Mme Princess Johnson-Kangni, présidente locale 2019 de la JCI Lomé Flamboyant et sa délégation ont réitéré leurs souhaits de voir tous les enfants de la localité en bonne santé. A l’occasion, de bonnes manières et comportements à adopter pour éviter le paludisme ont été enseignés à ces apprenants.

Pour la présidente locale, la JCI est engagée à éradiquer totalement le paludisme de nos communautés. Et le choix s’est porté sur la localité de Klobatèmé face à plusieurs constats.

 « Le choix de Klobatèmé a été motivé par le fait que nous nous sommes rendu compte qu’il y a des eaux stagnantes pour ne pas dire que c’est une localité qui souffre énormément pendant la saison pluvieuse d’eaux de pluie stagnées, ce qui génère des moustiques, vecteurs du paludisme. C’est pour cela que nous sommes venus vers vous, pour vous montrer comment est-ce qu’on peut éradiquer ou bien traiter ces eaux stagnantes pour éviter qu’elles ne pondent des œufs d’anophèles femelles et causer par après le paludisme », a précisé Mme Princess Johnson-Kangni, présidente locale de la JCI Lomé Flamboyant.

Cette initiative a reçu l’assentiment Florenc Agbemo Kodjo Guede, Président National de l’organisation. En appui à la JCI locale ici à Klobatèmé, il explique mieux le projet.

« Chaque année nous ciblons un milieu reculé que ce soit les villages environnants de Lomé ou un village de l’intérieur où nous venons faire ces sensibilisations du paludisme et donnons des médicaments à ceux qui sont dépistés malades du paludisme. Et donc cette année le mandat 2019, aussi n’a pas dérogé à cette initiative. Voilà pourquoi nous sommes là ce matin dans le village de Klobatèmé pour perpétrer cette action que nous avons entamé depuis plusieurs années déjà », a-t-il expliqué.

Les actions sur le terrain n’étaient pas seulement limitées à la sensibilisation. La délégation en collaboration avec Dafra Pharma, partenaire de JCI sur le projet ont eu à tester les enfants et ceux qui était qui sont atteints du paludisme ont subi un traitement sur le champ.

En plus du traitement, un important lot de médicament antipaludique a été offert au village.

« Nous avons su mettre à disposition des antipaludiques pour que ces enfants qui seront testés positifs au paludisme on puisse les faire un traitement. Nous avons donné aussi des thermomètres infrarouges pour voir ces enfants qui font la fièvre et nous avons également mis un appui financier. Donc c’est un plaisir pour Dapha Pharma d’accompagner ce projet pour un jour éradiquer totalement le paludisme », dixit Richard Koledji, superviseur Dafra Pharma, avant d’exposer leurs intérêts pour le projet.

« Nous avons bien voulu accompagner ce projet parce que nous sommes un laboratoire pharmaceutique. Notre gamme principale c’est les antipaludiques qui visent à traiter les patients atteints du paludisme. Alors lorsque la jeune Chambre nous a approché par rapport à ce projet ambitieux du Togo sans paludisme nous avons accepté les accompagner parce qu’au-delà de l’aspect étiologique il est quand même important de sensibiliser pour que la population prenne en compte les risques de ces différents vecteurs du paludisme », a-t-il ajouté.

Le Chef du village prenant la parole a remercié, au nom des élèves, les donateurs et les a appelés à plus d’action en ce sens.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »