Togo : L’Association A.I.P.J à la rescousse des démunis

Partagez ceci :

L’Association pour une Impression Positive de la Jeunesse (A.I.P.J) poursuit ses actions philanthropiques. C’est avec sourire aux lèvres que la sœur Victorine Agbo et les enfants de la pouponnière et orphelinat « Divine Providence » d’Aného ont reçu le samedi 3 aout dernier, les dons de ladite association.

Les jeunes regroupés au sein de l’A.I.P.J ont visité la pouponnière et orphelinat « Divine providence » d’Aného le week-end passé. Cette visite cadre avec l’un des objectifs phares de l’association qui est de promouvoir l’épanouissement de la jeunesse et de contribuer au développement national.

Ici à Aného, bien que l’objectif de cette première visite est de venir recenser les difficultés du centre afin de contribuer à les résoudre, la délégation de l’A.I.P.J n’est pas arrivée les mains vides. Après quelques minutes d’entretien avec les responsables du centre, des dons en vivre et non vivre ont été offerts aux enfants.

La Sœur Victorine Agbo, responsable du centre prenant les dons aux noms de ces enfants abandonnés ou orphelins, a remercié la délégation.

« Nous ne ferons que remercier cette jeune association qui a pensé à nous. Nous prions que Dieu les bénisse et qu’ils fassent plus que cela dans l’avenir. Nous espérons qu’ils contribueront très prochainement à résoudre les quelques difficultés que nous avons au centre, puisque nous leurs en avons parlé », a-t-elle déclaré.

Pour le secrétaire général de l’association, Philippe Agbanyo, il est important que nous volions au secours de ces enfants puisque nous sommes aussi sortis des situations précaires.

« Ce geste coïncide non seulement avec un de nos objectifs mais est également, une exigence de la nature que nous avons vite compris. La nature voudra que l’on partage le peu qu’il a avec ses frères. Nous voudrions à travers cette action participer à l’éducation à la base de cette élite de demain. Et nous espérons que nous ne nous sommes pas trompés de cible. L’écho de leurs résultats de cette année scolaire nous rassure largement sur l’avenir de ces enfants et nous comptons revenir d’ici peu pour d’autres gestes », précise Philippe.

Faut-il le rappeler l’A.I.P.J est un regroupement de jeunes de diverses ethnies et rangs sociaux qui se sont connus depuis leur enfance à Ablogamé. Aujourd’hui, mature, ces jeunes veulent fédérer leurs énergies pour promouvoir l’épanouissement de la jeunesse et contribuer au développement national. La lutte contre le chômage, la promotion de l’éducation et la santé ; la protection de la jeunesse sont entre autres objectifs qu’ils se sont assignés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *