Togo: mutuelles de santé et acteurs de la protection sociale se digitalisent

Partagez ceci :

A l’initiative de l’Ong belge Solidarité Mondiale (WSM), Lomé accueille depuis ce jeudi 11 juillet 2019 et pour trois jours, un atelier de formation sur la digitalisation des outils de gestion des organisations mutualistes et des réseaux nationaux multi-acteurs de protection sociale.

Les mutuelles de santé et acteurs de la protection sociale ont compris l’importance capitale des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans le monde actuel, en perpétuelle évolution.

C’est pour relever donc ce défi et s’adapter à l’évolution de la société que les plateformes et structures d’appui des organisations mutualistes et les Réseau Nationaux Multi-acteurs de Protection Sociale sont à l’école de la digitalisation dans la capitale togolaise.

« L’objectif de cet atelier, c’est de permettre à nos organisations membres de comprendre d’abord ce que c’est que la digitalisation. Le monde dans lequel nous sommes aujourd’hui, est un monde qui bouge. Les technologies de l’information et de la communication sont vraiment indispensables pour améliorer la gestion et les services qu’on rend, améliorer également tout le mécanisme pour être performant », a confié Bruno Gilles Houngan, Coordonnateur sud chargé du suivi des partenaires de Solidarité mondiale pour la région de l’Afrique de l’ouest.

« Les mutuelles de santé sont dans un contexte de l’universalisation de l’assurance maladie. Avec les exigences de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), il faut pouvoir se professionnaliser et pour le faire, nous avons besoin d’un certain nombre d’éléments parmi lesquels la digitalisation », a-t-il ajouté.

Dans son mot de bienvenue, Yves Dossou, le coordinateur de Réseau National Multi-Acteurs de Protection Sociale du Togo (RNMAPS) a tenu à rappeler aux participants que que « le sujet qui nous rassemble est essentiel pour l’avenir de nos organisations et constitue pour nous à ne pas en douter un véritable virage vers le futur ».

« Le souci majeur de Solidarité Mondiale de permettre aux acteurs
mutualistes et aux Réseaux nationaux de comprendre le concept de
digitalisation et de saisir le potentiel des avantages qu’elle est
susceptible de leur procurer, est une marque évidente d’une prise de
conscience et de foi à la hauteur de l’espérance en ce qu’avec les TIC,
le monde évolue à un rythme époustouflant et que rien ne peut se faire
de façon durable sans la digitalisation au risque de rater le train du
développement du 3éme millénaire »
, a-t-il ajouté.

Issus de six pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Bénin, le Burkina-Faso, la Guinée, le Mali, le Sénégal et le Togo, ces acteurs ne repartiront que le samedi 13 juillet qu’après avoir maîtrisé le concept digitalisation afin de l’adapter à leur organisation, à leur fonctionnement et à leur gestion.