Togo/Permis de conduire: Yark donne un nouveau délai aux motocyclistes

Partagez ceci :

Ce qui n’était qu’une phrase lancée, a désormais pris une ampleur incontestable. « Le permis de conduire obligatoire pour les motocyclistes à partir du 20 septembre », la fameuse phrase qui cause de l’insomnie aux Togolais.

Alors que les voix s’élèvent ci et là sur le sujet, le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane, intervenant auprès de nos confères de New World Tv, vient apporter une petite souplesse à ses propos, sans répondre totalement aux inquiétudes de la majorité de la population.

« Nous avons la dernière fois donné les chiffres les chiffres de la sécurité routière et c’est pas intéressant. La loi sur le code routière existe depuis 2013 et le permis de conduire est un document essentiel, même pour les motos de plus de 50 cm2 », a affirmé le Général Yark.

« A partir du 20 septembre, on va exiger le permis de conduire. J’ai déjà demandé à mes éléments de commencer par sensibiliser. Et la sensibilisation sera accentuée à partir de cette date là. Le 20 septembre, nous commençons le contrôle et la vérification des pièces et permis de conduire pour les motocyclistes », a signifié le ministre.

Et de préciser:  » A partir du 1er décembre 2019, il y aura contrôle plus sanction. Vous avez le permis de conduire, vous continuez par circuler. Vous ne l’avez pas, à partir de cet instant là (1er décembre, ndlr), on saisit votre engin et on le gare quelque part ».

Lire l’article: Togo: « permis de conduire » obligatoire pour les motocyclistes à partir du 20 septembre.

Par ailleurs, Yark Damehane a rappelé que la quittance pour passer le permis de catégorie A, pour moto, est de 5 500 F CFA.

En effet, cette décision fait suite à la déception du gouvernement togolais de constater 3178 accidents ayant occasionné 4483 blessés et 354 morts pendant le premier semestre de l’année en cours.

Entendant réduire les accidents de circulation, le général Yark avait donc décidé que « les motocyclistes ont jusqu’au 20 septembre 2019 pour passer et obtenir leur permis de conduire. Faute de quoi, leurs engins seront saisis pendant les contrôles routiers et ils ne les retireront qu’après avoir présenté leur permis ».

Toutefois, le ministre semble avoir oublié certains aspects de la question. Nous y reviendrons !