Home / deux / Permis de conduire catégorie A au Togo: les motocyclistes doivent encore attendre

Permis de conduire catégorie A au Togo: les motocyclistes doivent encore attendre

Partagez ceci :

Le chemin vers l’obtention du permis de conduire catégorie A n’est, semble-t-il, pas tout droit. Après l’ultimatum du ministre togolais de la Sécurité et de la Protection civile, c’est le ministère des Transports et des Infrastructures routières qui vient de publier une note d’information à l’attention des auto-écoles.

Dans un communiqué publié ce mercredi, le Directeur des transports routiers et ferroviaires porte à la connaissance des promoteurs d’auto-écoles que dans le souci de permettre aux conducteurs des véhicules à deux roues et assimilés d’avoir une formation de qualité gage de la réduction des accidents sur les axes routiers,  » le gouvernement togolais a pris la décision de procéder d’abord à la définition et à l’élaboration du contenu de cette formation avant de confier cette noble et lourde responsabilité aux moniteurs ».

« A cet effet pour compter de ce jour , il est formellement interdit aux auto-écoles de recevoir les inscriptions relatives à la formation pour l’obtention du permis de conduire catégorie A », précise le communiqué signé par Kokou Agbokpé, directeur des transports routiers sans fixer une date.

Là où le bât blesse, c’est ce flou qui entoure l’initiative. Quand on sait qu’au niveau de SOTOPLA les frais d’étude de dossier sont fixés à 5500 f, du côté des auto-écoles, c’est un autre son de cloche. Il suffit d’aller se renseigner au niveau de ces instituts de formation pour se rendre compte que le coût de la formation revient extrêmement cher aux conducteurs. Les tarifs variant d’une auto-école à une autre, les conducteurs d’engins à deux roues ne savent plus à quel saint se vouer.

L’autre réalité qui complique la situation est le problème de pièce d’identité au niveau des taxi-moto communément appelés ‘Zmen ». Nombreux sont-ils à ne disposer ni d’acte de naissance, encore moins de carte d’identité.

Il est par conséquent urgent pour le gouvernement de bien repenser cette belle initiative pour permettre aux usagés d’obtenir le permis.

Traduction »