Home / A la Une / Togo : pourquoi Tikpi se serait débarrassé injustement de son bras droit ?

Togo : pourquoi Tikpi se serait débarrassé injustement de son bras droit ?

Partagez ceci :

Relevé de ses fonctions en tant que conseiller au bureau du parti national panafricain (PNP), Ouro-Dzikpa Tchatikpi a décidé de briser le silence et s’est prononcé à travers un communiqué de presse sur les accusations portées contre lui.

En effet, Tchatikpi est déchargé de ses responsabilités de Conseiller du président national du Parti national panafricain depuis le 31 décembre 2019 pour « ses démarches solitaires qui ne cadrent pas avec la discipline et la ligne du PNP ».

« Tout en prenant acte de cette décision, je réfute catégoriquement les raisons évoquées, au demeurant, totalement cousues de fils blancs. Ces propos évidemment non fondés, dont le seul objectif était de me salir et de discréditer ma personne, ont choqué et blessé de nombreux Togolais d’ici et d’ailleurs », a réagi l’ancien N°2 du parti au cheval blanc dans une note rendue publique ce lundi 06 janvier 2020.

Mais selon lui, le moment est mal choisi pour des querelles inutiles :

« La situation politique que traverse notre pays en ce moment est si cruciale que nous ne pouvons pas nous donner le luxe de tomber ni dans des luttes intestines et fratricides ni dans des polémiques inutiles », a souligné Ouro-Dzikpa Tchatikpi.

Et de jurer par les livres saints :  » La main sur les livres saints, je m’inscris en faux contre toutes les accusations portées contre moi, aussi bien dans ce courriers du Président National, signé par ordre par le Secrétaire Général Dr Sama Kossi que dans la presse et les réseaux sociaux « .

Et de poursuivre : « Je me permettrai, le moment opportun, de porter à l’attention de l’opinion nationale et internationale, ma part de vérité. Pour l’heure, je me contenterai de réaffirmer que toutes les initiatives auxquelles j’ai pu être de près ou de loin mêlées sont en harmonie avec les orientations du Parti National Panafricain et dans la droite ligne de la DÉCLARATION DE TCHAMBA pour une résolution pacifique de la longue et grave crise que traverse notre pays le Togo ».

« Quelles que soit mes responsabilités dans un mouvement, et quoi qu’il m’arrive, je continuerai à me battre pour l’aboutissement de la lutte du peuple togolais », conclut le communiqué.

Après cette sortie de l’ancien conseiller de l’investigateur du 19 août, la question des togolais demeure plus persistant : « pourquoi Tikpi se serait débarrassé injustement de son bars droit ? « 

Nous y reviendrons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »