Accueil / A la Une / Zimbabwe : doit-on craindre une violation de la Constitution ?

Zimbabwe : doit-on craindre une violation de la Constitution ?

Partagez ceci :

Arrivé au pouvoir en 2017 après la destitution de l’ancien président Robert Mugabe, le chef de l’État Emmerson Mnangagwa serait-il aussi tenté par la longévité au pouvoir ? C’est en tout cas ce que craint la société civile qui dénonce les tentatives du régime de changer la Constitution.

En effet, les députés avec l’accord du parti au pouvoir (la Zanu-PF) ont introduit un amendement de la Constitution afin de permettre au chef de l’Etat d’avoir un contrôle sur l’appareil judiciaire. Ayant la majorité au Parlement, les députés du parti au pouvoir ont réussi à faire passer cet amendement de la Constitution.

Le chef de l’État Emmerson Mnangagwa pourra ainsi nommer sans aucune consultation les principaux magistrats du pays.

La société civile compte saisir la justice pour bloquer ces modifications de la Constitution qui sont une restriction supplémentaire de l’espace démocratique.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »