Home / A la Une / Algérie: fraîchement élu, Abdelmadjid Tebboune veut tendre la main aux protestataires

Algérie: fraîchement élu, Abdelmadjid Tebboune veut tendre la main aux protestataires

Partagez ceci :

Ancien ministre puis chef de gouvernement d’Abdelaziz Bouteflika, Abdelmadjid Tebboune, 74 ans, remporte la présidentielle algérienne dès le premier tour avec 58,15% des suffrages. En conférence de presse vendredi 13 décembre à Alger, le nouveau président algérien a annoncé vouloir tendre la main au mouvement de protestation et qu’il était prêt à discuter directement avec des membres du Hirak. 

Le président fraîchement élu a fait des promesses de changement lors de sa conférence de presse, informe RFI. 

Abdelmadjid Tebboune a cherché à rassurer. Dans un premier temps, en affirmant qu’il n’était pas la continuité du système.

Le nouveau dirigeant de l’Algérie s’est également engagé à lutter contre la corruption. Il s’est aussi engagé à « amender la Constitution qui sera soumise à un référendum populaire ».

« L’un de mes premiers engagements avec le Hirak, avec les Algériens et les Algériennes, est d’aller rapidement, durant les premiers mois de ma présidence vers le changement de la Constitution », a affirmé le nouveau président.

Pour rappel, le mouvement de mobilisation du Hirak avait appelé les Algériens à boycotter cette élection présidentielle. Et à descendre dans les rues ce vendredi. À Oran, une manifestation a été violemment réprimée.

« Quand il dit qu’il va dialoguer avec le Hirak, déjà c’est un pas en avant. C’est la première fois qu’on reconnait cette force-là, parce qu’on fait partie de la majorité du peuple qui a sanctionné ce scrutin (…) Il doit répondre favorablement à nos revendications s’il veut avoir un brin d’espoir sinon on ne s’arrêtera pas », réagit un jeune militant du Hirak au micro de la radio mondiale, après le discours Abdelmadjid Tebboune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »