Algérie: incertitude sur la tenue du scrutin présidentiel

Partagez ceci :

L’élection présidentielle va-t-elle vraiment se tenir le 4 juillet prochain? L’on ne saurait y répondre avec exactitude. Mais l’incertitude est de plus en plus grande.

La radio nationale algérienne a annoncé dimanche matin qu' »aucune candidature » n’avait été déposée avant la date butoir de samedi soir.

Un peu plus tard, le Conseil constitutionnel a annoncé avoir enregistré auprès de son secrétariat général dimanche, après l’expiration du délai fixé samedi 25 mai à minuit, les candidatures d’Abdelhakim Hamadi et de Hamid Touahri.

Selon le communiqué, les membres du Conseil vont « statuer sur la validité des deux dossiers », dans 10 jours, le délai que leur donne la loi électorale.

Par ailleurs, le scrutin du 04 juillet est catégoriquement rejeté par le mouvement de contestation populaire, qui réclame le départ de l’ensemble du « système » qui a dirigé le pays pendant 20 ans avec Abdelaziz Bouteflika.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *