Accueil / A la Une / Incendies en Algérie : quatre pyromanes arrêtés

Incendies en Algérie : quatre pyromanes arrêtés

Partagez ceci :

Qui a mis le feu à la Kabylie ? C’est l’interrogation à laquelle les enquêteurs tentent de trouver de réponse, après les violents incendies qui continuent de dévorer depuis trois jours, plusieurs régions du nord d l’Algérie, notamment Tizi Ouzou.

Alors que la piste criminelle est privilégiée par les autorités, la radio publique algérienne a annoncé l’arrestation de trois pyromanes à Médéa (nord) où un incendie s’est aussi déclaré. Un quatrième a été arrêté à Annaba, selon l’APS.

Lors d’un Conseil des ministres tenu le 25 juillet, le président Abdelamdjid Tebboune a ordonné l’élaboration d’un projet de loi punissant sévèrement les auteurs d’incendies criminels de forêts, avec des peines allant jusqu’à 30 ans de prison ferme, voire la perpétuité si l’incendie a causé la mort d’individus. 

Début juillet, faut-il le rappeler, trois personnes soupçonnées d’être impliquées dans des incendies ayant ravagé 1.500 hectares de forêts dans le massif des Aurès (nord-est de l’Algérie) avaient été arrêtées. 

Pays le plus étendu d’Afrique, l’Algérie ne compte que 4,1 millions d’hectares de forêts, avec un maigre taux de reboisement de 1,76%. 

Chaque année, le pays est touché par des feux de brousse.

En 2020, près de 44.000 hectares de taillis sont partis en fumée.

Les autorités avaient annoncé avoir arrêté plusieurs auteurs d’incendies criminels. 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »