Home / Africa top success / Union du Maghreb Arabe: L’Algérie fait appel à une réunion des MAE de l’Union

Union du Maghreb Arabe: L’Algérie fait appel à une réunion des MAE de l’Union

Partagez ceci :

D’après les infos colportées ça et là, l’Algérie aura saisi officiellement le S.G de l’UMA et ce pour l’organisation dans les plus brefs délais d’une réunion du conseil des ministres des affaires étrangères de l’Union du Maghreb Arabe.

Il est noté donc que cette demande a été portée à la connaissance des ministres des affaires étrangères des pays membres de l’Union, avec une initiative qui s’inscrit en droite ligne de la conviction intime et maintes fois exprimées par l’Algérie de la nécessité de la relance de l’édification de l’ensemble maghrébin et de la réactivation de ses instances.

Cette invitation venue d’un pays comme l’Algérie intervient dans le contexte du prolongement des conclusions du dernier sommet extraordinaire de l’UA (Union Africaine) tenu dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba les 17 et 18 du mois en cours. Un sommet où il y’avait des décisions sur les réformes institutionnelles de l’organisation continentale.

Cette dernière qui aurait accordé un intérêt particulier au rôle des communautés économiques régionales dans les processus d’intégration des pays africains. Dans un communiqué, on peut lire « La relance des réunions du Conseil des ministres, à l’initiative de l’Algérie, est de nature à introduire un effet catalyseur susceptible de redynamiser les activités des autres organes de l’Union du Maghreb Arabe. ».

Selon les observateurs de la chose politique, l’appel d’un pays comme l’Algérie dénote l’attachement de ce pays à cet édifice maghrébin et sa conviction de l’importance de l’intégration maghrébine dans toutes ses dimensions. Sinon, ce qu’il faudrait signaler, c’est que l’Algérie a toujours été confiante quant à la capacité de l’Union du Maghreb Arabe de peser, de tout son poids, sur les rapports de force, tant au niveau régional qu’international.

Enfin, signalons que l’Algérie part d’une conviction en la capacité de ces projets à concourir à la consécration de la complémentarité et de l’intégration entre pays de la région, notamment au volet économique. En effet, l’Algérie voudrait inclure, si ce n’est déjà fait de la dimension maghrébine dans ses projets de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »