Umalis Group
Home / Africa top success / L’Algérie en étroite coopération avec l’Union Européenne

L’Algérie en étroite coopération avec l’Union Européenne

Partagez ceci :

La 2è session du dialogue entre l’Algérie et l’Union Européenne aura lieu ce lundi 12 Novembre avec la présence de Mme Federica Mogherini, qui est la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, et vice-présidente de la commission européenne. Cette 2è session se vouait ce haut niveau et où les deux parties traiteront les sujets divers, entre autre sur la sécurité régionale et la lutte contre le terrorisme.

A cet effet, le chef de la diplomatie algérienne, Monsieur Messahel et Mme Mogherini co-présideront les travaux dudit dialogue lancé en octobre 2017 à Bruxelles. L’objectif serait dés lors des échanges sur les menaces terroristes et leurs connexions avec le crime organisé transfrontalier. Les deux parties examineront en outre les voies et moyens d’approfondir leur coopération dans ce domaine.

Sur un autre registre, les deux parties procéderont à un échange sur l’évolution récente des questions régionales et internationales d’intérêt commun. Comme cette session sera une opportunité pour l’Algérie et l’UE d’examiner l’état et les perspectives de leurs relations bilatérales régies par l’accord d’association. Ceci en vue de les renforcer davantage dans l’intérêt mutuel face aux défis communs de sécurité et de développement dans la région.

Des relations qui ont déjà eu une évolution qualitative, à la faveur de l’adoption des priorités communes de partenariat au titre la politique européenne de voisinage rénovée. Bref, la venue de la haute représentante de l’UE, qui fait suite aux visites récentes en Algérie de la chancelière Allemande, du président du conseil italien et du chef de la diplomatie espagnole. Ceci sans omettre que de la visite effectuée par le ministre des affaires étrangères à Paris, au titre du COMEFA, soulignent la densité et l’étendue des relations algéro-européennes au double plan bilatéral et multilatéral.

Une volonté commune de les élever au rang de partenariat stratégique. Bref, l’Algérie et l’UE profiteront de cette session de dialogue pour développer leur coopération pratique. Ceci non sans répondre  en répondant aux défis posés par le terrorisme et la radicalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »