Accueil / A la Une / Boycott du pétrole russe: la Turquie se désolidarise
Recep Tayipp Erdogan 0000

Boycott du pétrole russe: la Turquie se désolidarise

Partagez ceci :

Contrairement aux pays européens, qui appellent à une unicité d’actions pour boycotter le pétrole et le gaz russe, la Turquie assure qu’elle ne renoncera pas à l’achat du gaz et du pétrole depuis la Russie.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan n’entend pas répondre favorablement à l’appel des pays européens s’agissant du boycott du gaz et du pétrole russes. Face aux représentants de la jeunesse à Ankara, le chef de l’État turc a exprimé clairement que son pays a besoin des livraisons de gaz naturel depuis la Russie. Selon ce dernier, cette denrée est hautement stratégique pour son pays.

 « 50% de la quantité de gaz que nous recevons sont livrés depuis la Russie. Il s’agit donc pour nous d’une question stratégique, de relations stratégiques. Nous ne pouvons pas les rompre ».

Pour rappel, depuis le 24 février dernier, les troupes russes sont rentrées sur le territoire ukrainien pour démilitariser, selon les propos du Kremlin, ce pays frontalier. En réponse à cette opération militaire de grande envergure, les pays européens ont pris toute une kyrielle de sanctions économiques contre la Russie notamment le boycott du gaz et du pétrole du pays.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »