Accueil / A la Une / Burkina : le chef putschiste met en garde ses potentiels détracteurs

Burkina : le chef putschiste met en garde ses potentiels détracteurs

Partagez ceci :

Après avoir renversé Roch Kaboré lundi, le nouvel homme fort du Burkina Faso, le colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, revient au devant de la scène et met en garde ses potentiels contradicteurs et fauteurs de troubles.

Désormais président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), la junte qui dirige désormais le Burkina Faso, le Lieutenant-Colonel Sandaogo Dambia a envoyé un message univoque au peuple burkinabè, dans une allocution télévisée jeudi soir,

Dans son intervention, ce dernier a précisé qu’il sera sans commune mesure dans l’opposition aux fauteurs de troubles. 

« Je mets en garde tous ceux qui seront guidés par leurs intérêts égoïstes que je serai intraitable « , menace le chef des putschistes.

Justifiant son action, le Lieutenant-Colonel Sandaogo Damiba a laissé entendre que le renversement de Roch Kaboré était devenu inéluctable, vu la situation du Burkina Faso.

Ce dernier avance avoir été contraint d’agir ainsi au regard de la détérioration du climat politique et social du Burkina. De plus, il met dans la balance la menace terroriste au nord.

« L’avènement du MPSR a été imposé par le cours des évènements dans notre pays, fragilisé par tant d’évènements et assailli de toutes parts par des groupes armés radicaux« , a-t-il affirmé dès l’entame de son allocution.

Pour finir, il s’est montré déterminé à mener sa mission à bon port.

Pour ce faire, il n’entend pas être dérangé. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »