Accueil / Pays / Afrique Centrale / Cameroun : Paul Biya dénonce des propos haineux sur les réseaux sociaux
Paul-Biya-coronavirus

Cameroun : Paul Biya dénonce des propos haineux sur les réseaux sociaux

Partagez ceci :

Au Cameroun, la fête de la jeunesse a eu lieu, vendredi 11 février. A cette occasion, la veille, le président Paul Biya a adressé son traditionnel message à « ses jeunes compatriotes », un discours dans lequel il est notamment revenu sur un sujet déjà évoqué dans ses vœux pour la nouvelle année, à savoir les discours de haine sur les réseaux sociaux, « des dérives » que le chef de l’État déclare déplorer.

Paul Biya fait référence aux messages insultants ou à connotation discriminante que l’on peut lire de façon récurrente sur facebook, des messages qui s’en prennent notamment au groupe tribal béti associé au régime de Yaoundé ou au groupe bamiléké associé au parti d’opposition du MRC.

Le phénomène s’est amplifié avec la crise anglophone qui dure depuis cinq ans et aussi depuis la dernière présidentielle de 2018.

Ces discours haineux prennent plusieurs formes : informations fabriquées véhiculant des idées fausses sur tel ou tel groupe tribal, tournures de phrases qui sous-entendent des divisions entre Camerounais (« nous » versus « les autres ») ou encore des contenus qui sont, sans ambiguïté, des insultes.

En novembre 2019, le code pénal camerounais a été modifié. Toute personne coupable de propos haineux à caractère tribaliste est passible d’un à deux ans d’emprisonnement et d’une amende pouvant aller jusqu’à trois millions de francs CFA.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »