Home / A la Une / Cameroun : face au Covid-19, le silence de Paul Biya fâche !

Cameroun : face au Covid-19, le silence de Paul Biya fâche !

Partagez ceci :

« Où est Paul Biya ? Le pays est-il gouverné ? », s’interroge l’opposant Maurice Kamto. Alors que tous ses homologues des pays voisins sont en première ligne, dans la riposte au Covid-19, le dirigeant camerounais semble sombrer dans un mutisme qui fait grincer les dents. Au point de susciter une passe d’armes verbale entre plusieurs figures du parti au pouvoir et le leader du principal parti de l’opposition. 

Le silence, Paul Biya en est coutumier. Un stratagème auquel il s’attelle depuis 40 ans. Mais face à la crise du coronavirus, l’attitude de Paul Biya fait polémique.

Le fait que le président délègue les annonces concernant la riposte au Covid-19 à son Premier ministre suscite la colère au sein de l’opposition.

Vendredi dernier, informe notre source, Maurice Kamto a lancé un ultimatum au chef de l’État : « 7 jours pour s’adresser aux Camerounais et annoncer des moyens de financement pour les ménages et les entreprises« .

Faute de quoi, prévient l’opposant, « le peuple camerounais sera en devoir de constater sa défaillance et d’en tirer toutes les conséquences politiques« .

La réplique de la garde rapprochée…

Depuis, les poids lourds du parti au pouvoir se succèdent pour riposter. Des propos « honteux », écrit Grégoire Owona, secrétaire général adjoint du RDPC sur Facebook, accusant Maurice Kamto d’utiliser le « coronavirus comme munition politique ».

« Paul Biya n’est pas un autocrate, il sait déléguer et a donné des instructions précises », explique de son côté, Jacques Fame Ndongo, secrétaire à la communication du parti dans un argumentaire de six pages où il rappelle également que Paul Biya s’est exprimé sur la pandémie sur son compte twitter le 17 mars. « Lui (Biya) se sert avec virtuosité des moyens modernes de communication », poursuit Fame Ndongo.

Lundi soir, selon le ministère de la Santé, 142 cas confirmés de Covid-19 ont été recensés au Cameroun, dont une dizaine de guéris et 6 décès.

Le ministre de la Santé annonce le lancement prochain d’une campagne de test au coronavirus dans la ville de Douala.

Des équipes dédiées effectueront du porte-à-porte dans la capitale économique du 2 au 6 avril, assure le ministre.

L’opération pourrait être étendue à d’autres régions en fonction de l’évolution de la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »