Home / A la Une / Politique: Paul Biya, le responsable « désigné » de la crise camerounaise

Politique: Paul Biya, le responsable « désigné » de la crise camerounaise

Partagez ceci :

Communication, emploi des jeunes, grand dialogue national, les stratégies mis en place par le gouvernement Biya pour mettre fin à la crise anglophone sont loin d’être efficaces. Des stratégies pas vraiment appréciées par l’opposition qui reste sceptique face à la volonté d’un Cameroun pacifique émis par Paul Biya.


Le président camerounais viendra enfoncer le clou en convoquant le corps électoral pour février 2020. Pour certains membres du Front social démocrate, le parti politique leader de l’opposition, le président camerounais serait incohérent dans sa démarche.

Le député Jean Michel Nintcheu affirme pour sa part, tel que souligné par Cameroonweb que, Paul Biya sera tenu responsable d’une explosion au Cameroun. Ci-dessous l’intégralité de la déclaration d’après notre source :


« M. Biya vient d’acter la sécession à travers le décret portant convocation du corps électoral le 9 février prochain.

Cet acte malheureusement suicidaire pour le pays compte tenu du contexte socio-politique actuel achève de convaincre, même les plus sceptiques qui osaient encore croire en lui malgré les multiples signaux négatifs qu’il n’a eu de cesse de perpétrer durant son long et détestable règne, que M. Biya est l’acteur majeur de la sécession.

Ce décret a définitivement fait tomber le masque du véritable pyromane en chef enfoui sous le boisseau. M. Biya sera tenu pour principal responsable de la très éventuelle déflagration qui surviendra à la suite de ce décret paranoïaque dont nul n’avait pourtant urgemment besoin en cette période extrêmement sensible de la vie de notre Nation.

Biya vient de jeter de l’huile sur le feu de la tentative de sécession du pays. En cela, il n’y a plus de doute possible. L’inconséquent, l’autiste et le condescendant trentenaire assumera seul un éventuel effet domino de la déflagration de forte amplitude dans d’autres régions du pays. L’Histoire de notre pays retiendra qu’il a hérité d’un pays en paix et n’a lésiné sur aucun moyen pour le brûler au crépuscule de son règne. »

Traduction »