Accueil / Pays / Afrique Centrale / Cameroun : vers la reconnaissance des droits des homosexuels ?

Cameroun : vers la reconnaissance des droits des homosexuels ?

Partagez ceci :

L’un des auteurs d’une violente agression subie par Sara, une personne intersexe, a été condamné par la justice camerounaise à une peine de six mois de prison assortie d’une amende de 650 000 FCFA.

Une première dans la lutte contre les violences faites aux personnes lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et intersexuées (LGBTI) dans le pays de Paul Biya.

 Sara est une personne intersexe [née avec des parties génitales ni spécifiquement masculines, ni spécifiquement féminines ].

Selon le communiqué de l’ONG Human Rights Watch, le 15 novembre dernier, « une foule violente avait agressé sexuellement, roué de coups, menacé et humilié Sara (pseudonyme), âgée de 27 ans, alors que d’autres filmaient la scène dans deux vidéos horribles qui ont circulé sur les réseaux sociaux ».

A noter que cette condamnation est une étape notable vers la reconnaissance des droits des personnes LGBTI au Cameroun, estime la chercheuse de HRW, Ilaria Allegrozzi. 

Au Cameroun, les relations sexuelles entre personnes du même sexe sont toujours punies d’une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »