Accueil / A la Une / Des enseignants absents et des salles de classe vides à Harare

Des enseignants absents et des salles de classe vides à Harare

Partagez ceci :

La situation est devenue sérieuse à Harare, dans la capitale du Zimbabwe depuis que le gouvernement a suspendu 135 000 enseignants qui s’étaient absentés à la reprise des classes.

Tout est parti d’une grève organisée par les enseignants pour protester contre les salaires dérisoires qu’ils perçoivent. Environ 90% de l’effectif total du personnel enseignant des établissements publics, soit 135 000 enseignants qui n’étaient pas présents à la reprise des classes ont été suspendus.

Cette situation paralyse ls système scolaire au Zimbabwe.

Notons que l’éducation a été l’une des priorités de l’ancien président zimbabwéen Robert Mugabe qui a réussi à faire du Zimbabwe l’un des pays ayant le taux d’alphabétisation le plus élevé sur tout le continent.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »