Accueil / A la Une / Égalité des sexes: il faut encore au moins 300 ans, avertit ONU Femmes

Égalité des sexes: il faut encore au moins 300 ans, avertit ONU Femmes

Partagez ceci :

L’égalité homme-femme n’est pas pour demain. Selon ONU femmes, il faudra encore au moins trois siècles pour parvenir à cet équilibre.

Le dernier rapport publié mercredi par ONU Femmes et le Département des affaires économiques et sociales des Nations unies (DESA) alarmant. Selon l’entité des Nations unies consacrée à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes, il faudra probablement près de 300 ans pour parvenir à l’égalité des sexes.

Selon le rapport  intitulé « Les progrès vers la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) : la situation sur le genre en 2022 », les défis mondiaux, comme la pandémie de COVID-19 et ses séquelles, les conflits violents, les changements climatiques et les attitudes négatives à propos de la santé et des droits sexuels et reproductifs des femmes aggravent davantage les disparités entre les sexes.

« À un moment où nous sommes arrivés presque à mi-parcours sur la voie vers 2030, les droits des femmes et de l’égalité des sexes ont atteint un point décisif. Il est essentiel que nous nous rassemblions maintenant pour investir en faveur des femmes et les filles afin de reprendre et d’accélérer les progrès à accomplir. Les données montrent indéniablement des régressions dans leur vie, qu’aggrave la crise mondiale – que ce soit en matière de revenus, de sécurité, d’éducation ou de santé. Plus nous prendrons du temps pour inverser cette tendance, plus le coût s’accroîtra pour nous toutes et tous », a déclaré Sima Bahous, Directrice exécutive d’ONU Femmes.

Maria-Francesca Spatolisano, la Sous-Secrétaire générale à la coordination des politiques et aux affaires interorganisations à DESA, pense quant à elle que « les crises en cascade partout dans le monde mettent en péril la réalisation des ODD, et les groupes de population les plus vulnérables, en particulier les femmes et les filles, subissent un impact disproportionné à cet égard« .

Une action rapide, des systèmes juridiques qui permettent d’interdire la violence à l’égard des femmes, l’éradication du mariage des enfants, l’éducation universelle des filles sont entre autres actions à mener pour accélérer les efforts en faveur de l’égalité des sexes, pointe le rapport.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »