Home / A la Une / Forum ‘Invest in West Africa’: des acteurs du monde de la finance à Abidjan les 22 et 23 novembre

Forum ‘Invest in West Africa’: des acteurs du monde de la finance à Abidjan les 22 et 23 novembre

Partagez ceci :

Abidjan accueille les 22 et 23 novembre 2019 prochains l’édition 2019 du forum sous-régional dédié à l’investissement, dénommé « Invest in West Africa ». Autour du thème « Financer les PME-PMI à fort potentiel et amplifier les partenariats publics-privé », cette édition se veut selon les organisateurs, l’un des moments incontournables en cette fin d’année pour les acteurs du secteur privé ouest-africain, renseigne Afrique sur 7.

Le forum Invest in West Africa s’inscrit dans la démarche des autorités politiques de faire de la Côte d’Ivoire une place forte de l’économie en Afrique, selon les organisateurs.

Prévu les 22 et 23 novembre 2019, au Golf hôtel d’Abidjan, l’évènement sera conjointement organisé par Public Affairs Africa et l’agence Côte d’Ivoire.

Sont attendus à cet événement, les acteurs principaux du monde du financement.

 » Ce Forum de très haut niveau rassemble investisseurs, leaders économiques, actionnaires, dirigeants de PME-PMI, organisations régionales et internationales, sociétés civiles pour combiner leurs efforts afin d’améliorer l’attractivité de l’Afrique de l’Ouest, doper la compétitivité de la région et orienter les flux entrants d’investissements, y compris les investissements directs étrangers (IDE) et les investissements intrafricains vers les secteurs économiques à fort potentiel, et créateurs d’emplois et de prospérité partagée », ont expliqué les organisateurs.

Selon notre source, le développement du secteur privé, ont-ils fait savoir, est apparu comme l’un des accélérateurs clé de l’agenda de transformation structurelle des économies africaines.

Décideurs, société civile, gouvernements, leaders économiques sont unanimes : l’essor économique et social du continent africain ne peut plus passer par l’aide au développement.

Au défi de la création d’un secteur privé générateur de croissance et créateur d’emplois, s’ajoute selon eux, un défi nouveau : approfondir l’intégration africaine en connectant mieux l’Afrique, réduire ses fractures géographiques, politiques et économiques.

Traduction »