Home / A la Une / Guinée Équatoriale : Un pasteur parmi les victimes les explosions de Bata

Guinée Équatoriale : Un pasteur parmi les victimes les explosions de Bata

Partagez ceci :

Une forte explosion dans la ville de Bata, capitale économique de la Guinée équatoriale a provoqué la mort de plus de 100 personnes et en a blessé plus de 600 dimanche 7 mars, selon un bilan encore provisoire.

L’explosion s’est produite dans le quartier général militaire de Nkoatama. Elle s’est produite en raison de la «négligence de l’unité chargée de s’occuper du dépôt de dynamite et d’explosifs», a déclaré le président de la Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, dans un communiqué. Les dégâts de l’explosion s’étendent dans un rayon de dix kilomètres.

Selon Evangelical Focus, parmi les morts figure un pasteur de l’Eglise baptiste, déclare l’Union évangélique des baptistes d’Espagne qui entretient des liens étroits avec la Guinée équatoriale.

Parmi les bâtiments touchés par les ondes de choc de l’explosion, l’église baptiste de Bata a perdu son toit. Plusieurs membres ont perdu des proches et ont été blessés ou ont subi des dommages dans leur logement. «Nous n’avons jamais vécu une situation comme celle-ci. Nous avons peur et nous sommes très inquiets, mais nous nous reposons dans le Seigneur», a déclaré à Evangelical Focus un jeune chrétien de Bata.

Une catastrophe similaire avait frappé Brazzaville le 4 mars 2012, souligne La Croix. L’explosion des dépôts de munitions du camp militaire de Mpila avait dévasté une partie de la ville, faisant au moins 282 morts et 2 300 blessés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »