Accueil / A la Une / Huit ans de prison pour Said Bouteflika, le frère cadet de l’ex-président algérien

Huit ans de prison pour Said Bouteflika, le frère cadet de l’ex-président algérien

Partagez ceci :

Said Bouteflika a été condamné à huit années de prison par la justice algérienne. Le frère cadet du défunt ex-président Abel-Aziz Bouteflika comparaissait pour « trafic d’influence », « abus de fonction », « blanchiment d’argent » et « non déclaration des biens ».

Le parquet avait requis 10 ans ferme contre Said Bouteflika, 64 ans, et son co-accusé Ali Haddad 57 ans, qui ont comparu devant le tribunal de Sidi M’hamed à Alger. En octobre, les deux hommes avaient été condamnés chacun à deux ans de prison ferme pour « entrave à la justice ».

Ali Haddad a été condamné dans d’autres affaires de corruption avec une sanction de 4 ans de prison en janvier 2021. En novembre 2020, il a été condamné en appel à 12 ans de prison ferme et fin mars 2020 il a été condamné dans un autre procès en appel à quatre ans de prison ferme.

Ex-dirigeant de la principale organisation patronale algérienne, le Forum des chefs d’entreprises (FCE), de 2014 à mars 2019, M. Haddad avait été arrêté à un poste-frontière avec la Tunisie en possession de deux passeports et condamné en juin 2019 à six mois de prison pour détention illégale des deux documents de voyage. Les deux hommes sont aussi poursuivis dans d’autres affaires.

Après la chute de Bouteflika le 2 avril 2019 sous la pression du mouvement de protestation du Hirak et de l’armée, la justice a lancé une série d’enquêtes sur des affaires impliquant des membres de son entourage.

Avec VOA




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »