Justice: Charles Blé Goudé rattrapé par son passé

TAB Group Business
Partagez ceci :

« Le général des rues », Charles Blé Goudé n’est toujours pas sorti d’affaire. Alors que l’aide de camp de l’ancien président ivoirien et son mentor sont dans l’attente de la décision finale de la Cour Pénale Internationale, le tribunal ivoirien entend bien juger Blé Goudé pour les présumés crimes commis entre 2010 et 2011.

L’annonce a été faite par la justice ivoirienne le 07 novembre dernier, rapporte l’AFP.

« Le tribunal va le juger (Blé Goudé)…pour des faits concernant des actes de torture, homicides volontaires, viol. Il y a une décision de renvoi devant le tribunal criminel », a déclaré le procureur général de la Cour d’appel d’Abidjan Léonard Lebry.

Pour le procureur, il n’y a pas de lien entre la décision rendue par la CPI et celle de la justice ivoirienne.

« Les faits pour lesquels M. Blé Goudé est poursuivi en Côte d’Ivoire concernent des actes de torture, homicides volontaires, viol, traitement inhumain, atteinte à l’intégrité physique, assassinat, attentat à la pudeur commis dans les barrages d’auto-défense dans le courant de l’année 2010 et 2011 et la complicité de ces crimes commis par lui-même ou ses partisans», a précisé le procureur d’après notre source.

Une poursuite qui intervient quelques semaines après que l’ancien aide de camp ait révélé ses ambitions politiques dans les années à venir notamment après les élections de 2020.

Pour les partisans du président de la Cojep, cette poursuite judiciaire est une stratégie pour écarter Blé Goudé de la vie politique ivoirienne.

Ne pouvant rentré en Côte d’ivoire, Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo attendent le verdict final de la CPI.