Accueil / A la Une / La société civile malgache dénonce une instrumentalisation des forces de l’ordre

La société civile malgache dénonce une instrumentalisation des forces de l’ordre

Partagez ceci :

Un étudiant de Tamatave décède des suites d’une blessure par balle lors d’une manifestation estudiantine. Le mouvement Rohy incrimine le régime et sa manière d’« instrumentaliser les forces de l’ordre ».

Dans un communiqué, le gouvernement explique que la mort du jeune homme est imputable à « un tir de sommation ».

« Nous avons l’impression nette que les forces de l’ordre, à l’heure actuelle sont là pour protéger politiquement le pouvoir au lieu d’assumer leur vrai rôle dans le maintien de l’ordre. A savoir de faire en sorte que les manifestations pacifiques se passent bien. (…) C’est un jeu dangereux parce que manifester, je le rappelle, est un droit, dans un pays qui se dit démocratique », indique Faraniaina Ramarosaona, coordinatrice nationale du mouvement Rohy citée par rfi.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »