Umalis Group
Home / A la Une / Le pentecôtisme, vecteur de la politique d’influence américaine en Afrique?

Le pentecôtisme, vecteur de la politique d’influence américaine en Afrique?

Partagez ceci :

Des séances de louanges et d’adoration à n’en point finir et des sermons interminables de pasteurs qui électrisent d’immenses foules de fidèles régulièrement soumis à des rituels de délivrance des plus ubuesques, le tout dans une glossolalie qui frise le ridicule chez les non-initiés, bienvenue en Afrique, terreau fertile des églises charismatiques, sanctuaire du pentecôtisme!

Telle une traînée de poudre, le mouvement charismatique se répand en Afrique depuis plusieurs décennies. Le pasteur Conrad Mbewe, fin connaisseur de l’Afrique et des enjeux du christianisme sur le continent explique la raison de ce profond attachement de l’Africain à Dieu.

L’Africain et l’existence de Dieu

Les Africains ne remettent pas en question l’existence de Dieu, contrairement à ce que font beaucoup de personnes dans notre monde occidental. Le Dieu véritable est présent. Il est le Créateur et le Maître suprême de l’univers qu’II soutient”, explique-t-il.

Un Dieu qui est cependant très éloigné dans la conception spiritiste africaine, pense-t-il. “Il (Dieu, ndlr) est séparé de l’être humain par deux niveaux du monde spirituel. L’un des niveaux est celui des anges et des démons, et l’autre celui des esprits des morts qui sont plus proches de l’homme. Par conséquent, les bénédictions d’un Dieu aimant et bienveillant ne peuvent parvenir jusqu’à l’homme, à moins que ne soient d’abord satisfaits les êtres spirituels qui se trouvent dans ces deux niveaux entre Dieu et l’être humain”, poursuit-il.

Et de conclure : “D’où l’importance de satisfaire ou d’apaiser les esprits des ancêtres et de triompher des démons. Ce n’est qu’ensuite que la bénédiction de Dieu pourra parvenir jusqu’à l’homme”.

Pentecôtisme versus Catholicisme

L’évangélisme met l’accent sur la conversion individuelle, la relation normative à la Bible et le prosélytisme. C’est le cas, notamment, de la mouvance pentecôtiste, centrée sur les manifestations du Saint-Esprit et l’attente de « miracles ». C’est un mouvement spirituel qui continue d’attirer beaucoup de personnes en Afrique, y compris des catholiques. Le « renouveau charismatique » instauré au sein de l’église catholique est la preuve évidente que le pentecôtisme a le vent en poupe sur le continent.

Il faut dire que les églises évangéliques africaines sont inspirées par celles des Etats-Unis d’Amérique, à défaut de dire qu’elles sont importées de là. C’est ainsi qu’il n’est pas rare de voir des pasteurs de ces églises (africaines et américaines) faire des aller-retour entre les deux continents. Depuis plusieurs décennies, les Églises américaines pentecôtistes ont noué des liens fraternels avec les Églises dite du réveil d’Afrique.

Un atout pour la diplomatie américaine

De fait, le soft power de la super-puissance mondiale encourage l’osmose entre ces Églises évangéliques américaines et leurs homologues africaines pour en faire un vecteur de sa politique d’influence dans certains pays du continent. Et l’Afrique centrale, où l’Etat de droit est en déliquescence, semble être le terreau le plus fertile.

Ayant vite compris que la religion pouvait être au service de la politique, certains acteurs politiques d’Afrique n’hésitent pas à afficher leur foi chrétienne et à la mêler aux affaires publiques au grand dam du principe de la laïcité qui fonde la très majorité de leurs Etats. Les ministres, hommes politiques et même des présidents diacres, pasteurs, il y en a profusion en Afrique. Ils ont des liens très forts avec des pasteurs qui sont généralement leurs « maîtres spirituels ». Pierre Nkurunziza au Burundi, Faustin-Archange Touadera en Centrafrique pour ne citer que ces deux présidents. En Afrique de l’Ouest, le pasteur nigérian TB Joshua est considéré comme « l’homme de Dieu des présidents ».

Ces liens fort étroits entre des présidents africains et l’Église charismatique leur donnent une certaine accessibilité au Département d’Etat américain qui en retour montre des largesses à l’égard de ces présidents. Par exemple, lors de sa dernière tournée en Afrique, le Sous Sous-secrétaire d’État pour l’Afrique, Tibor Nagy, avait fait une escale de deux jours à Bangui afin d’encourager le processus électoral en cours. La situation catastrophique du pays qui laisse présager des échéances improbables en décembre était classée dans les divers. Dans la foulée de cette visite, une nouvelle ambassadrice US a été nommée. Mme Tibor a par ailleurs présidé le G5 Centrafrique, en apportant un soutien financier et technique conséquent, via l’Usaid, pour lutter contre le Covid-19 et les échéances électorales.

Une guerre géopolitique entre l’Europe et les USA

Les églises dites réveillées sont en plein essor sur le continent africain. Vraisemblablement, rien ne pourra arrêter cette expansion vertigineuse de ce courant spirituel sur les terres jadis christianisées par des pasteurs européens ou évangélisées par des missionnaires catholiques venus de l’étranger.

Malgré les dérives constatées parfois et à certains endroits, le pentecôtisme est un phénomène parti pour durer encore longtemps, bien longtemps, très longtemps, tellement longtemps que sa fin pourrait coïncider avec la fin des temps promis dans l’Apocalypse. Ces pasteurs, accusés à tort ou raison d’être des suppôts des dictatures en Afrique, sont très écoutés par les pouvoirs politiques, car ils drainent d’importants bataillons d’électeurs.

A côté, le Vatican aussi mène son combat en douce à travers l’église catholique très présente en Afrique. Elle semble plutôt acquise à la cause des oppositions qui prétendent porter les aspirations des peuples opprimés du fait des injustices sociales érigées en mode de gouvernance par les pouvoirs. Après le hard power de la colonisation et des guerres, c’est le soft power USA versus Europe qui se joue là, sous nos yeux, par églises interposées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »