Accueil / A la Une / Liberia: un ancien président porte plainte contre le gouvernement
Charles Taylor

Liberia: un ancien président porte plainte contre le gouvernement

Partagez ceci :

Condamné en 2012 par la Cour Pénal International (CPI) à 50 ans de prison pour avoir enclenché la guerre civile au Sierra Léone, Charles Taylor vient de porter plainte contre l’État libérien devant la Cour de justice de la CEDEAO. L’ancien président libérien reproche au gouvernement le non payement de sa pension et ses prestations de retraite, a annoncé la Cour.

Incarcéré dans une prison britannique, Charles Taylor a formulé une plainte contre  l’État libérien estimant que son droit à la propriété lié à son statut d’ancien chef d’État a été violé depuis 2003.

« L’ancien président a déclaré que l’action du gouvernement constitue une violation de ses droits humains, en particulier le droit de ne pas subir de discrimination, une protection égale de la loi, le droit à la dignité, à un procès équitable et à la propriété », a déclaré le communiqué de la juridiction.

Le Tribunal a néanmoins précisé qu’aucune date n’est pour le moment fixée pour l’audience de Taylor.

Ancien chef de guerre, Charles Taylor a dirigé le Liberia de 1997 à 2003 avant d’être condamné en 2012 par la CPI pour son implication dans la guerre civile qui avait secoué la Sierra Léone. Reconnu coupable de 11 chefs d’accusation de crimes de guerre et de crime contre l’humanité, il est devenu  le premier ex-chef d’État depuis les procès nazis à Nuremberg à être condamné.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »