Accueil / Africa top success / Mali: Bamako accuse la France de soutenir les groupes jihadistes et saisit l’ONU

Mali: Bamako accuse la France de soutenir les groupes jihadistes et saisit l’ONU

Partagez ceci :

Les jours se suivent, charriant leur lot de rebondissements dans les relations devenues tendues entre le Mali et la France. Bamako accuse Paris « d’actes d’agression » et demande une réunion d’urgence du Conseil de sécurité.

Dans une lettre à la présidence en exercice du Conseil de sécurité, et diffusée mercredi devant la presse, le ministre des Affaires étrangères du Mali a demandé une réunion d’urgence pour faire cesser ce qu’il présente comme « les actes d’agression » de la France sous forme de violations de sa souveraineté, de soutien apporté aux groupes jihadistes et d’espionnage.

Abdoulaye Diop a précisé que le Mali « se réserve le droit de faire usage de la légitime défense » si les agissements français persistent, conformément à la Charte des Nations unies.

Les autorités maliennes, à travers cette lettre, dénoncent les « violations répétitives et fréquentes » de l’espace aérien national par les forces françaises et les vols d’appareils français se livrant à « des activités considérées comme de l’espionnage » et des tentatives « d’intimidation« . La lettre indique que Bamako dispose « de plusieurs éléments de preuve que ces violations flagrantes de l’espace aérien malien ont servi à la France pour collecter des renseignements au profit des groupes terroristes opérant dans le Sahel et pour leur larguer des armes et des munitions ».

La réaction de la France ne devrait pas tarder.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »