Notre Dame de Paris: le clergé africain effondré, la famille Pinault offre 100 millions d’euros pour la reconstruction

Partagez ceci :

Le 15 avril, le monde entier était en émoi face à l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, la cathédrale la plus connue et la plus visitée de France. Les messages de soutien, de compassion fusent de part et d’autres. Des personnalités politiques, des joueurs jusqu’aux touristes ou encore chrétiens catholiques…l’incendie affecte plus d’un.

Dans de nombreux pays d’Afrique, les réactions de sidération se sont exprimées également rapporte RFI.

Au sein du corps ecclésiastique, les archevêques de par les pays sont de tout cœur avec le peuple et Français ainsi que leurs pairs.

En République démocratique du Congo, l’archevêque de Kinshasa, Monseigneur Fridolin Ambongo, a fait part de sa grande tristesse.

L’archevêque de Bangui, Monseigneur Dieudonné Nzapalainga, ne cache pas son émotion.

Au-delà d’être un patrimoine, cette édifice représente la vierge marie dans toute sa splendeur. « Notre-Dame de Paris est une mère qui rassemble beaucoup de ses enfants », a rappelé l’archevêque.

Les mobilisations pour la collecte de fonds en vue de restaurer l’édifice ont déjà débuté.

La famille Pinault, la troisième fortune de France a promis 100 millions d’euros sur les fonds d’Artemis, sa société, pour la reconstruction de l’édifice.

D’après les pompiers comme rapporte l’AFP, l’incendie serait parti vers 16H50 GMT à partir d‘échafaudages installés sur le toit de l‘édifice, construite entre le XIIe et le XIVe siècle.

La cathédrale notre Dame de Paris, est aussi un sanctuaire marial élevé au rang de basilique, qui continue d’assurer ses fonctions d‘édifice religieux: cinq offices y sont célébrés quotidiennement, et sept les dimanches.

Avec les fêtes et célébrations exceptionnelles, ce sont plus de 2.000 offices qui résonnent chaque année sous ses voûtes sans compter les milliers de visiteurs.

Le monde entier est de tout cœur avec l’église catholique et le peuple Français.