Ntsiki Biyela: la première vigneronne noire d’Afrique du Sud

Partagez ceci :

Ntsiki Biyela a su se révéler dans son pays de part son talent et sa détermination. Cette sud-africaine est très connue dans le pays et reste une femme modèle pour ses sœurs. Son succès dans la production de vin suscite des vocations.

En Afrique du sud, depuis longtemps ce sont les européens qui faisaient la loi dans la viniculture. En 2017, Ntsiki Biyela a décidée de changer la donne. A 41 ans, cette femme est la propriétaire de la marque de vin Aslina Wines. Sa formation lui permet de maitriser toute la chaine de production.

En effet, elle est diplômée en viticulture et en œnologie à l’université de Stellenbosch. Ntsiki Biyela a su se former dans la gestion de la culture des raisins jusqu’à la commercialisation en passant par la transformation.

La sud-africaine a grandi dans une famille modeste et surtout à KwaZulu-Natal, une province côtière réputée pour la fabrication de la bière locale. Malgré les difficultés de sa famille, une bourse d’étude lui donne un souffle nouveau et lui permet de faire des études en viticulture, loin de sa passion pour la chimie.

« C’était une réelle opportunité pour moi d’étudier le vin, mais c’aurait pu être autre chose. J’avais une telle soif d’apprendre que j’aurais tout accepté ». En 2004, Ntsiki Biyela devint la première vigneronne noire d’Afrique du sud et travaille pour Stellekaya  wines. Cinq (5) ans plus tard, elle reçoit la distinction de la « Femme vigneronne de l’année ».

Forte d’une expérience de 12 ans, Ntsiki Biyela lance sa propre initiative. Il s’agit de sa marque de vin Aslina Wines. Un succès dès son lancement avec notamment une production de 12000 bouteilles exportées vers les USA, l’Europe, l’Asie et le Ghana.

« Un jour, j’espère posséder au moins ma propre cave… », a-t-elle indiqué à TV5 monde. Un objectif que va atteindre rapidement cette femme qui reste une référence pour les jeunes qui arrivent.