Accueil / Pays / Afrique Australe / Afrique du Sud / Omicron : le président Ramaphosa dénonce une forme d’apartheid sanitaire

Omicron : le président Ramaphosa dénonce une forme d’apartheid sanitaire

Partagez ceci :

Le nouveau variant Omicron, détecté en Afrique du Sud, est à l’origine d’une quatrième vague dans le pays. Alors que les scientifiques essaient d’en savoir plus sur ce variant, plusieurs pays ont fermé leurs frontières aux voyageurs sud-africains.

Le président Cyril Ramaphosa, en marge de sa visite en Côte d’Ivoire, a estimé « regrettables, injustes et contraires à la science » les interdictions de voyager décidées par d’autres États.

« Ces interdictions causeront des dommages incalculables. (…) En tant qu’Afrique du Sud, nous nous opposons fermement à toute forme d’apartheid sanitaire dans la lutte contre cette pandémie », a-t-il déclaré.

En effet, ce nouveau variant crée la panique et la méfiance à travers le monde.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »