Accueil / A la Une / Violences en Afrique du Sud : le roi des zoulou sort (enfin) de sa réserve

Violences en Afrique du Sud : le roi des zoulou sort (enfin) de sa réserve

Partagez ceci :

Misuzulu Zulu, roi des zoulou, tribu majoritaire en Afrique du Sud, est sorti de son silence, après les violences qui ont causé au moins 72 morts. Dans un message télévisé, le souverain rappelle son peuple à l’ordre. « Je vous appelle, peuple de mon père, Nation Zouloue, à renoncer à la destruction de notre pays, l’Afrique du Sud. Je demande que le calme et la paix soient rétablis. Le pillage nous a couverts de honte »,a-t-il déclaré.

Pour le souverain Misuzulu, « ce chaos détruit l’économie de notre pays et les pauvres et les vulnérables seront les plus touchés. Nous risquons d’aller vers une famine, car les camions ne livrent plus de nourriture », alerte-t-il.

Dans cette communication relayée par les médias sud-africains, le roi Misuzulu ajoute que « ce sont nos propres familles qui vont souffrir. Le peuple de mon père est en train de se suicider (…) Notre nation est respectée dans le monde entier. Arrêtons les violences. Ne laissons pas la politique ternir notre nation, nous valons bien mieux que cela. Nous sommes des gens dignes », a-t-ajouté.

Pour rappel, l’Afrique du Sud fait face à un cycle de manifestations suite à l’arrestation de Jacob Zuma. Face à la colère des partisans de l’ancien Président, le régime en place a appelé les manifestants au calme, avant de déployer quelque 2 500 soldats dans les rues de la nation arc-en-ciel.

D’après le bilan officiel, 72 personnes ont perdu la vie au cours des manifestations et bousculades en Afrique du Sud.






Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »