Umalis Group
Home / A la Une / «J’ai honte qu’on m’appelle sud-africain », quand Juluis Malema interpelle les siens!

«J’ai honte qu’on m’appelle sud-africain », quand Juluis Malema interpelle les siens!

Partagez ceci :

Julius Sello Malema, l’homme politique sud-africain s’est comme toute personnalité prononcé sur les violences que connait l’Afrique du Sud depuis quelques jours. Très irrité contre cette barbarie, le combattant pour la liberté économique appelle ses compatriotes à être «unis» avec leurs frères africains.


Pour le politicien, le problème de l’Afrique du Sud est profond et n’a pas sa solution dans la xénophobie. Pour lui, chasser les étrangers africains qui sont venus investir ou contribuer au développement du pays ne fera qu’augmenter le taux de chômage et la situation économique du pays.

«J’ai honte aujourd’hui qu’on m’appelle sud-africain. Les images atroces qui nous viennent de certaines villes du pays sont totalement insupportables: Vous frappez des noirs, vous massacrez vos frères africains. Il n’y a aucun Nigérian qui a volé une industrie et n’a employé que des Nigérians. Il n’existe aucun Zimbabwéen qui possède des grandes fermes dans lesquelles il n’a employé que des Zimbabwéens. Nous pouvons chasser de notre sol, tous nos frères africains, mais vous verrez qu’il n’y aura toujours pas de travail en Afrique du Sud», a déclaré Julius Malema.

Pour lui, il n’y a pas de frontières qui séparent les africains. On est tous noirs, avec pratiquement la même histoire et une terre commune, l’Afrique.

Traduction »