Accueil / A la Une / Présidentielle au Cameroun: Maurice Kamto affirme avoir gagné, le camp Biya contrattaque !

Présidentielle au Cameroun: Maurice Kamto affirme avoir gagné, le camp Biya contrattaque !

Partagez ceci :

Alors que la compilation des résultats se poursuit, le principal challenger de Paul Biya revendique la victoire de la présidentielle du 7 octobre 2018.  Maurice Kamto, « J’ai reçu la mission de tirer le penalty …Je l’ai tiré, le but a été marqué. J’ai reçu du peuple un mandat clair que j’entends défendre jusqu’au bout », a affirmé ce lundi Maurice Kamto devant la presse à Yaoundé.

Ce dernier a évoqué un processus ayant permis « l’alternance  » et il a invité le président sortant, Paul Biya à « organiser une passation de pouvoir pacifique ».

Réagissant à cette sortie du principal opposant de Biya, le ministre de l’Enseignement supérieur et secrétaire à la communication du RDPC, le parti au pouvoir a estimé qu' »il s’agit d’une allégation narcissique qui relève de la fantasmagorie ». « Elle n’a aucun fondement juridique, politique ou sociologique », a réagi Jacques Fame Ndongo.

A souligner que Maurice Kamto n’a donné ni chiffre ni pourcentage, pour étayer ses propos. Il a cependant laissé entendre qu’il est disposé à accepter les résultats issus du vote. Mais à une seule condition : « Je les accepterai tant qu’ils seront acceptables. Je me fonderai d’abord sur les PV que mes représentants me fourniront ».

« Si ces PV sont représentatifs dans leur pourcentage d’une inéluctable victoire, je n’accepterai pas qu’on me vole. Mais si je ne peux pas démontrer que j’ai gagné, je serai bien contraint, en juriste que je suis, d’accepter que j’ai forcément perdu, mais que je n’ai pas les preuves de ma victoire », a-t-il ajouté.

A noter que selon l’Elecam, les premiers résultats de cette élection ne pourront être connus qu’àpres plusieurs jours. Un scrutin qui, selon plusieurs observateurs, donnera probablement feu vert à Paul Biya, 85 ans, pour un 7è mandat, après 35 ans d’exercice du pouvoir.

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »