Home / A la Une / Présidentielle au Nigeria: l’armée sera « sans pitié », la mise en garde sévère de Buhari

Présidentielle au Nigeria: l’armée sera « sans pitié », la mise en garde sévère de Buhari

Partagez ceci :

En lice pour un second mandat à la tête du Nigeria, Muhammadu Buhari a appelé lundi l’armée a être « sans pitié » envers ceux qui voudraient truquer le scrutin de samedi. Une mise en garde qui a provoqué le courroux de l’opposition qui le considère comme un appel à « tirer sur des innocents ».

« J’ai déjà ordonné à la police et à l’armée d’être sans pitié. Nous n’allons pas être tenus pour responsables à la place de ceux qui décident de voler des urnes, ou d’utiliser des criminels pour perturber le scrutin », a déclaré le chef de l’Etat, lors d’une réunion de son parti, retransmise à la télévision nationale.

« Ça sera probablement le dernier acte criminel qu’il commettra », a martelé l’ancien général, qui avait déjà dirigé le Nigeria en 1983 après un coup d’État.

 » Le Président (Général) Muhammadu Buhari ne plaisante pas! », a soutenu Johannes Tobi, l’un de ses conseillers en communication à la présidence.

Des propos qui indignent l’opposition qui dénonce des « menaces ». « C’est un appel ouvert pour que les gens se fassent eux-mêmes justice », a critiqué Kola Ologbondiyan, porte-parole du PDP (principal parti de l’opposition), dans un communiqué.

« Nous savons que le président Buhari, qui s’est déjà targué d’être indétrônable, peut faire usage de moyens dictatoriaux et tyranniques pour empêcher le déroulement d’élections libres et transparentes », a regretté le PDP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »