Accueil / Pays / Afrique de l’Est / Tanzanie/ Libération du milliardaire Mohammed Dewji: ce que l’on sait de l’affaire

Tanzanie/ Libération du milliardaire Mohammed Dewji: ce que l’on sait de l’affaire

Partagez ceci :

Près de 10 jours après son enlèvement, le tanzanien Mohammed Dewji a retrouvé les siens. Enlevé le 11 octobre à Dar es Salaam alors qu’il se rendait à son fitness habituelle, le milliardaire a annoncé sur son compte twitter samedi dernier, être chez lui ‘’sain et sauf’’.

Azim Doudji, porte-parole de la famille s’est exprimé au micro des journalistes de la rédaction en kiswahili de RFI : « Nous avons reçu l’appel de Mohammed vers 2h30 du matin nous disant qu’il était en bonne forme à Gymhkana. Nous avons douté mais nous sommes allés directement vers le lieu indiqué et nous l’avons trouvé là-bas, comme indiqué. Nous avons peut-être commis une erreur d’y aller sans aviser la police mais de toute façon, nous remercions le tout puissant », a-t-il déclaré.

Les informations reliées à sa libération sont pour l’heure inconnues. La famille qui promettait un demi-million de dollars pour toute information permettant de retrouver l’ex otage n’a eu a versé aucune somme d’argent.

“Mohammed Dewji nous a expliqué que les ravisseurs demandaient de l’argent mais avaient très peur, bien qu’armés. Il leur demandait combien mais ils ne disaient pas le montant”, a expliqué le chef de la police tanzanienne.

le jeune milliardaire “leur a donné les coordonnées de ses parents, mais ils ont eu peur, ils craignaient certainement de se faire arrêter s’ils appelaient”, a expliqué un proche de l’ex otage, selon lequel les ravisseurs ont finalement décidé de jeter l‘éponge.

L’homme d’affaire et sa famille remercient la police tanzanienne qui s’est attelée à sa recherche. L’enquête se poursuit quant à l’identité des ravisseurs qui d’après certaines sources policières ne seraient pas tanzaniens. Considéré comme le plus jeune milliardaire du continent africain, à la tête d’un groupe d’entreprises dans les secteurs de l’agriculture, de l’assurance, des transports et de la logistique, Mohammed Dewji jouit à nouveau de sa liberté.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »